Le Château de la Touche

Historique

Historique

Le château de la Touche a été construit par Christophe de la Roche, chevalier du roi au XVI ème siècle avec des parties plus anciennes incorporées.

Il reste occupé par la descendance De La Roche. Vers le milieu du XVII ème siècle, il n'est plus habité que très épisodiquement. Auprès de son étang de plus de 5 hectares, la propriété était très importante. Bien que l'essentiel subsiste encore de nos jours, beaucoup de choses ont disparu: deux tours, une boulangerie, un colombier, l'horloge de la tour, les ponts-levis, une partie des douves.

En 1748, le chateau n'étant plus habité ni meublé depuis longtemps, il devint la propriété du Comte Joseph de Talhouet. En 1803, il fut vendu au citoyen François Quéro- Brangolo de Loudéac. Au décès de ce dernier, les deux filles (Mesdames Glais et Fraval) se divisaient le château. Pour cause d'entretien trop important, une telle situation n'aboutit qu'à un délaissement d'une demeure déjà fort vétuste.
En 1878, Esther Fraval, épouse du Comte Louis de Calan, récupéra la deuxième partie du chateau en procès contre l'Amiral Grivel qui avait acquis la partie du château provenant de la famille Glais.
Finalement, devenus propriétaires en 1880, le Comte et la Comtesse Louis de Calan purent envisager la restauration de la Touche Trébry. A la veille de la guerre 1914 -1918, tout le gros oeuvre était achevé mais aucun aménagement intérieur n'était commencé.

Malgré quelques erreurs de l'architecte, le chateau a été dans l'ensemble rétabli dans son aspect extérieur d'autrefois. Les aménagements intérieurs ont été entrepris en 1925 par le Comte Pierre de Calan, neveu du précédant et poursuivis depuis par son fils. Une tour s'est effondrée en février 1985 et l'environnement a beaucoup souffert de la tornade de 1987.